Bivouac #1 : 25 bosses & Dénécourt 16

31 mar

Ce week-end a sans doute était mon premier vrai challenge sportif. Nous continuons de nous entraîner, mon acolyte et moi, au GR20. Nous avions donc prévu de bivouaquer à Milly-la-Forêt, après avoir gravis les 25 bosses des 3 pignons de Fontainebleau. L’idée était avant tout de tester le matériel acheté, faire un point sur ce qui pourrait éventuellement nous manquer et pour finir, jauger notre capacité physique, mentale, notre rythme, notre entente et déceler nos points faibles.

Nous avons préparé nos sacs avec soin la veille question de les charger comme il faut sans trop en faire. Je voulais partir avec 10 kilos dans un sac de 37 litres et mon acolyte 15 kilos dans un sac de 55 litres. Voici la liste de notre matériel. Je ne peux vous donner le poids de chaque élément, n’ayant pas pris le temps de noter en détail ce genre de détail, qui, je vous l’accorde, reste important.

Composition des sacs

    Moi-même

- 1 polaire ultra fine sans manche
- 1 tee-shirt manches courtes
- 1 tee-shirt manches longues
- 1 manteau de sport tout temps
- 1 k-way
- 1 tour de cou, 1 paire de gants, 1 tour de tête
- 1 lampe frontale
- 1 paire de chaussettes de randonnée
- 1 brassière de sport (et 1 culotte ça va de soit)

- 1 sac de couchage
- 1 tapis de sol
- 1 paire de chaussettes en laine pour la nuit
- 1 jogging ultra léger pour la nuit
- 1 tee-shirt de nuit

- 1 réchaud
- 1 popote avec 2 casseroles, 2 paires de couvert, 2 petites tasses et 2 bols
- 2 bières (pour l’apéro)
- 1 camelback de 2 litres
- 1 gourde de 0.75 litre

- 1 trousse de premiers soins : aspire venin, pansements anti-ampoules, pansements, antiseptique, aspirine
- 1 serviette de bain en coton bien épaisse
- 2 couvertures de survis

Sur moi, je portais 1 pantalon de randonnée, 1 tee-shirt manches courtes, 1 sweat à capuche polaire, 1 paire de chaussettes de randonnée, 1 paire de chaussures de randonnée, 1 brassière de sport (et toujours la culotte).

IMG_5661 IMG_5662 IMG_5665

IMG_5666 IMG_5667

    Mon acolyte

- 1 paire de chaussettes de randonnée
- 1 paire de chaussettes en coton pour la nuit
- 1 polaire ultra fine sans manche
- 1 polaire manches longues
- 1 pull
- 1 tee-shirt manches courtes
- 1 manteau de sport tout temps
- 1 lampe frontale
- 1 paire de gants, 1 bonnet

- 1 trousse de toilette basique
- 1 serviette de bain ultra light

- 1 sac de couchage léger
- 1 tapis de sol
- 1 couvertures de survis réutilisable (pour isoler la tente)
- 1 boite de couture
- 1 tente de 1,7 kilo

- 4 sandwiches, 2 boîtes de maquereau, 1 kilo de pâtes, 1 sachet d’amandes, 4 barres de céréales maison, olives et chips (pour l’apéro)
- 1 boite d’allumettes
- 1 petit déj’ lyophilisé
- 1 couteau de guerrier
- 1 camelback de 2 litres
- 1 petite bonbonne (pour le réchaud)

Sur lui, il avait 1 pantalon de randonnée, 1 tee-shirt manches courtes, 1 paire de chaussettes de randonnée et 1 paire de chaussures de randonnée.

Le programme sur 2 jours/1 nuit

    Samedi

Trois Pignons de Pin de Fontainebleau. Dénivelé positif de 830 mètres accumulés sur 25 bosses – 16 kilomètres.

    Dimanche

Dénécourt 16: le circuit des Belvédères. Dénivelé positif de 300 mètres – 9 kilomètres.
Les deux parcours peuvent être rejoint à partir de la Croix St Jérôme. Il est possible d’enquiller les deux à la suite, vu qu’ils se touchent.

L’épopée

Nous avons décollé un peu tard le samedi, ne souhaitant pas nous faire réveiller par le réveil. C’est le week-end tout de même !! Le temps de tchecker les sacs, les peser, préparer les camelback, déjeuner et faire les sandwiches du midi, nous avons décollé à près de 10h. La météo semblait être de notre côté; le week-end démarrait bien. Nous nous sommes rendus au camping La Musardière pour déposer la voiture et avoir un point de chute pour le soir. Camping très réputé chez les grimpeurs. Nous étions étonnés, car il y avait pas mal de monde. 11h16, nous voilà sur la route. Nous avions dû marcher près de 20 minutes pour atteindre le parcours des 25 bosses. La première de ces 25 dames, nous a semblé facile. J’ai vu mon premier serpent vivant, dans son milieu naturel. Impressionnant. Petit mais impressionnant. Le pied était léger, l’humeur aussi. Après 2h de marche, nous nous sommes installés au soleil pour déjeuner. Sandwiches au saumon pour moi et au jambon pour mon acolyte. Le chant des oiseaux bercés notre repas. Une merveille.

Nous avons donc marché comme ça pendant plusieurs heures, le sac tirant sur nos épaules, basculant sur nos têtes quand nous prenions trop d’élan dans une côte. Après 4 heures, nous nous sommes arrêtés pour manger des barres de céréales au chocolat épicé maison… Un régal. Je partage avec vous cette recette dans un prochain post. Promis !! Après un bref point sur le carte, nous pensions qu’il ne nous restait moins de la moitié à faire. Rapide nous !! Eh bien non, pas du tout. La cordillère des Andes nous attendait !! Les cuisses ont morflées entre la hauteur des pierres et le poids du sac; sur la fin, les miennes tremblées. Je crois bien que je manquais d’énergie, mais les amandes étaient au fond du sac. Pour le coup, nous aurions dû les mettre à disposition dans une dès petite poche placées sur les ceintures des sacs à dos. Nous ne parlions plus trop, espérant que la fin fut proche. Dans notre difficulté nous avons su profiter du coucher du soleil, nous dépêchant tout de même. La dernière bosse était difficile mais quand nous sommes tombés nez à nez avec notre repère de départ, nous avons sauté partout : « On l’a fait !! ». De retour au camping, la nuit tombait. C’était limite pour nous de finir la randonnée dans le noir. C’est d’ailleurs dans le noir que nous avons monté la tente (une pépite soit dit en passant), pris la douche, déguster l’apéro (bien mérité) et manger nos pasta/maquereau. D’où l’utilité d’une frontale qui laisse les mains libres. Un vrai plaisir. La première fois que nous avions fait ce parcours, nous étions à vide et avions bouclé le tout en 7h15 aussi. Le progrès fait plaisir.

IMG_5673 IMG_5681

IMG_5697 IMG_5707 IMG_5712 IMG_5706

En bref : 25 bosses, 16 kilomètres, 10 kg sur le dos, 7h15 de marche et 2 sourires de béatitude.

La nuit a été…difficile si je puis dire. Il faisait doux, la couverture de survis devait y être pour quelques chose. Mon duvet était parfait, mais celui de mon acolyte plus que léger. Il a fini avec 2 paires de chaussettes, dont les miennes en laine, 2 pulls et son bonnet. Le sol était dur, malgré le tapis de sol. Vivement le matelas auto-gonflant!! Du coup la nuit a été bien légère. Nous nous sommes endormis avec les beuglements d’une pseudo anglaise alcoolisée, mais que c’est agréable de se faire réveiller par le chant des oiseaux, et le tac tac tac d’un pic-vert.

Dès le lendemain, nous avons fait un bilan : quelques ampoules sous les pouces et des orteils tout écrabouillés pour moi, ainsi que les cuisses raides. Quelques douleurs aux trapèzes pour monsieur. Nous avons donc repris la route, les sacs sur le dos. Le Dénécourt 16 nous attendait. J’adore ce parcours. C’est celui que je préfère parmi tous. Il est un récapitulatif du 25 bosses : ça grimpe sec à certains endroits, ça descend tout autant. Le paysage change tout le temps entre roches, sable, forêt, pavés, mousse. A mi parcours, nous avons eu la malchance de croiser une carcasse (heureusement fraîche) de sanglier. Épouvantable !! La même odeur que dans une fosse. A part ça nous étions tranquille. La plus part des gens viennent pique-niquer le dimanche, ou grimper les rochers. Nous avons croisés quelques randonneurs dispatchés de ci, de là mais il y avait surtout beaucoup de VTT.

Nous avons terminé le Dénécourt en 3h15, un peu bougon de sortir de notre forêt pour reprendre la route.

IMG_5679 IMG_5682 IMG_5685

IMG_5695 IMG_5696 IMG_5708

Le prochain challenge sera de faire les 25 bosses deux fois en un week-end. Le premier jour nous chargerons les sacs au poids final et le second jour moitié moins chargé. Le mieux serait de placer cet entraînement avant début mai, avant le bivouac que nous avons prévu en Auvergne : 3 jour/2 nuits.

See U !!

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Les Paris de John Anthony |
Tout sur le dauphin à Sévérac |
Tournoi Entreprise - Phelma... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sport,santé et bien-être
| Saint Affrique Natation
| AA-Sport