GR 34 : un début à tout

28 mai

Les vacances arrivent à grand pas pour moi puisque je décolle de ma campagne le 6 juin prochain. Etant donné qu’au niveau du boulot rien n’était figé, il a été décidé que cette année ça serait un peu du free style. Free style oui, mais avec quelques idées en tête tout de même dont marcher et plonger. Eh oui je n’ai pas passé mon niveau 1 pour polluer mon portefeuilles de cartes supplémentaires. Il a été question du GR30 dans les Pyrénées que je rêve de faire d’une traite. Le Pays-Basques n’est pas loin et la mer avec. Puis la Bretagne et son GR34 nous a fait de l’œil. La Méditerranée un peu moins. Puis il a été question des Gorges du Verdon qui permet un beau trek et qui a l’avantage d’être prêt de Cassis. Puis il a été question de météo et la Corse est revenu sur le tapis puisqu’on ne va pas se mentir, c’est le coin rêvé pour ces deux activités.

Puis on s’est dit, avec mon acolyte, que ça ferait peut-être court de marcher et plonger en 2 semaines seulement. Sachant que l’envie de glander est omniprésente elle aussi. Pas simple. Du coup nous sommes sommes mit d’accord que ces 2 semaines seraient consacrées à la marche et nous sommes revenu sur le GR34 Breton en espérant que la météo soit clémente. On reprend les sacs à dos et c’est reparti. J’ai hâte de retrouver ma chère Bretagne, le cri des goélands, l’odeur d’iode et le cliquetis des bateaux dans les ports. Mon acolyte ne connait pas du tout ce coin de la France et c’est avec grand plaisir que je partagerais cette découverte avec lui. J’y allais tous les ans quand j’étais enfant, donc j’ai eu la chance d’en faire pas mal le tour.

Alors non nous n’aurons pas le temps de faire le GR34 dans son intégralité et c’est bien dommage, car il nous faudrait plusieurs mois. Il est beaucoup trop long puisqu’il fait le tour complet de la Bretagne. Pas que ça nous fasse peur mais le temps et l’argent manquent, comme pour la plus part des gens. Il n’y a d’ailleurs pas qu’un topo-guides mais au moins 5 ou 6 pour lui seul. Du coup nous avons décidé de le prendre par le nord en commençant par le Mont St Michel et nous verrons bien jusqu’où nous pourrons marcher. L’idéal serait de pousser jusque St Brieuc. J’aurai aimé jusque Paimpol, ville de mon enfance, mais là, ça me semble infaisable. L’objectif de ces vacances est de profiter au maximum et de les vivre comme bon nous semble. Prendre le temps de visiter les villes que nous traverserons, prendre le temps de marcher, prendre le temps de se retrouver. Evidemment nous nous lèverons tôt pour avancer au maximum, mais nous ne voulons pas nous affoler plus que ça sur les distances parcourus. De toute manière nous comptons bien le faire jusqu’au bout en plusieurs séjours. On commence…on termine.

bretagne

gr34 st michel blog

Cette année les entraînements n’ont pas été réguliers entre le changement radical de vie, un boulot qui ne me permet pas de week-end et qui me bloque la journée de 9h à 19h, j’ai eu du mal à me caler un planning régulier. Je ne m’en tire pourtant pas trop mal : j’ai continué de courir régulièrement, et ait commencé le renfo, même si ça n’est pas encore bien calé. La marche a été carrément négligé, il ne faut pas se mentir.

J’espère que le corps suivra malgré ce manque d’entrainement et que nous pourrons profiter au maximum.

Alors non, la plongée ne passe pas à la trappe, mais nus pensons lui consacrer une semaine complète en septembre et en Corse. Non, on ne se prive de rien !!

See U !!

Une réponse à “GR 34 : un début à tout”

  1. getlitan 30 avril 2018 à 23:18 #

    Il faut le dire, il arrive souvent que la plupart des hommes se sentent complexée par rapport à la taille de leur pénis.
    En effet, cette dernière a tendance à représenter, pour eux, un véritable symbole de leur virilité.
    Dans un contexte pareil, il est tout à fait normal que la plupart des hommes cherchent continuellement des moyens efficaces pour agrandir leur pénis. [url=http://titangel-in-france.com/#5]lien de description[/url] La racine de Maca : c’est un légume utilisé depuis longtemps en médecine populaire au Pérou. Sa tâche était de renforcer le corps. Il a un effet positif sur la puissance et la fertilité. L’extrait de guarana est surtout rencontré dans les boissons énergisantes pour sa teneur en caféine. La guarana est utilisé dans les suppléments de perte de poids, pour une meilleure concentration et pour la puissance. L’Epimedium sagittatum , certaines espèces de cette plante sont considérées comme aphrodisiaques naturelles. Elles sont utilisées pour la création de comprimés de puissance qui fonctionnent comme le viagra, mais ne causent pas d’effets secondaires. http://www.titangel-in-france.com mots de l’auteur

Laisser une réponse

Les Paris de John Anthony |
Tout sur le dauphin à Sévérac |
Tournoi Entreprise - Phelma... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sport,santé et bien-être
| Saint Affrique Natation
| AA-Sport